Suisse

Home

Suisse

Sports

Faits divers

Monde

People

Loisirs

High-Tech

Société

Économie

Santé & Environnement

Auto & Moto

Bien Manger

News piquantes

Festivals

Concours

Photos

Investir

Déclaration de confidentialité

CG

Mentions légales

CoronavirusGare aux amendes dès aujourd’hui!

Violer les mesures sanitaires est désormais considéré comme un délit, passible d’amendes d’ordre allant de 50 à 200 francs.

de
Michel Pralong
Publié

Ne pas respecter cette règle coûtera désormais 100 francs.

OFSP

Lors de la première vague de coronavirus, il avait été possible de mettre des amendes d’ordre à ceux qui ne respectaient pas les règles de sécurité sanitaires. Mercredi 27 janvier dernier, le Conseil fédéral a décidé de revenir à ce principe. Pouvoir mettre tout de suite une amende permet, selon lui, de mieux faire respecter les règles et de décharger les autorités de poursuites pénales.

advertisement

À partir d’aujourd’hui, 1er février, les violations de certaines mesures de lutte contre l’épidémie sont donc explicitement inscrites comme des délits et peuvent ainsi être sanctionnées par des amendes d’ordre. Celles-ci oscillent entre 50 et 200 francs.

Pour une personne qui ne porte pas de masque dans les lieux où il est obligatoire, comme les transports publics, les gares, aux arrêts et devant et dans les établissements et installations accessibles au public, la prune sera de 100 francs.

Coûteuses réunions privées!

Se réunir à plus de cinq dans l’espace public (la rue, un parc, etc.) est passible de 50 francs d’amende. C’est plus cher en cas de réunion privée à plus de cinq. L’organisateur devra payer 200 francs d’amende et chaque participant 100 francs.

Si les clients des hôtels peuvent encore boire et manger au restaurant de l’établissement, ils doivent impérativement le faire assis. S’ils sont debout au bar, c’est 100 francs d’amende.