Logo
Polémique: La soucoupe du 3e Reich retirée du marché
Polémique

La soucoupe du 3e Reich retirée du marché

Le fabriquant de maquettes Revell s'excuse pour avoir laissé croire que le régime nazi avait construit un tel engin.

par
Michel Pralong
Actualisé

Non, malgré ce que laisse croire cette maquette à construire de Revell, aucune soucoupe volante n'a combattu pour le IIIe Reich.

DR

Revell l'a reconnu: les critiques à l'encontre de l'un de ses produits sont «totalement justifiées», a déclaré lundi dernier la filiale allemande du fabricant de jouets américain. Le modèle en question, une maquette de 69 pièces à monter soi-même, représente une soucoupe volante du type Haunebu II.

Le problème, c'est que ce vaisseau est décrit par le fabricant comme «le premier véhicule spatial de l'histoire» dont plusieurs prototypes pouvant «voler jusqu'à 6000 km/h» ont été testés par le régime nazi dès la mi 1943 et jusqu'à la fin de la guerre. Sauf que tout ceci n'est qu'un mythe, souvent utilisé par les nostalgiques du IIIe Reich et les conspirationnistes. Il n'existe aucune preuve, trace, ni plan qui démontre que les ingénieurs au service des nazis ont tenté de fabriquer une soucoupe volante. Le nom d'Haunebu lui-même est douteux. Les nazis auraient baptisé ce modèle de soucoupe d'après le nom du village dans lequel ils la mettaient au point dans le plus grand secret: Hauneburg. Village qui n'existe tout simplement pas.

Suite aux critiques émanant notamment de l'Association allemande de la protection de l'enfance et du Musée d'histoire militaire de Dresde, reprochant à Revell de déformer la réalité historique et de fournir des arguments à ceux qui remettent en cause ce que nous savons du régime nazi, le fabricant s'est donc platement excusé et a annoncé cesser la production de l'Haunebu II.

Technologie extraterrestre

La théorie des soucoupes volantes nazies est apparue dans les années 1950. Se basant sur les autres projets d'armes secrètes que le IIIe Reich tentait de mettre au point, elle s'est nourrie en plus d'une vague, à l'époque, de prétendues observations d'ovnis. Les deux histoires ont même parfois été mélangées, affirmant que des extraterrestres avaient donné leur technologie aux nazis, voire carrément que la race aryenne était elle-même d'origine extraterrestre et donc supérieure.

Fuite sur la Lune

Autre théorie farfelue: les principaux dirigeants du IIIe Reich ont pu fuir l'Allemagne à la fin de la guerre, pourquoi pas à bord de soucoupes volantes, soit à destination d'une base cachée en Antarctique, voire carrément sur la face cachée de la Lune. Outre pour des motifs révisionnistes, ces histoires ont également abondamment nourri la fiction, comme le film de 2012, «Iron Sky», dans lequel les nazis, ayant construit une véritable flotte spatiale sur la Lune, reviennent envahir la Terre en 2018.

Bordeaux s'étrangle

Mais il n'y a bien qu'au cinéma ou dans les BD que les soucoupes volantes nazies prêtent à sourire. Ailleurs, elles sont davantage l'objet de polémiques. Ainsi, des manifestants ont perturbé l'inauguration le 7 juin dernier à Bordeaux d'une œuvre d'art en forme de soucoupe volante. Outre son coût (800 000 fr.), ils lui reprochent surtout d'être clairement une allusion aux prétendus vaisseaux spatiaux nazis.

L'artiste londonienne, Suzanne Treister, qui a créé cette sculpture, réfute cette interprétation. Le problème est que si, esthétiquement, la soucoupe ressemble aussi bien à celles qu'on attribue aux nazis qu'aux nombreuses déclinaisons d'ovnis dans l'imagerie populaire, le titre qu'elle avait donné à son œuvre (et retiré depuis) était «Vril». Or c'est l'un des noms donnés à un prétendu projet de soucoupes nazies. L'artiste, dont les grands-parents ont pourtant été déportés, prétend qu'elle l'avait choisi d'après le titre de l'un des premiers romans de science-fiction, d'Edward Bulwer-Lytton, datant de 1871. Il traite de l'avènement d'une… race supérieure. Elle décrit comme sans fondement la rumeur selon laquelle les nazis auraient utilisé ce nom pour un programme secret. Certes, puisque le programme n'a pas existé, mais les complotistes ont bel et bien utilisé «Vril» pour en parler. Cela commence à faire beaucoup de coïncidences pour cette soucoupe. Ovni soit qui mal y pense?

Lausanne-Fribourg-Berne

Suisse romande «définitivement décrochée» par une décision des CFF

Maladies

La rage détectée sur une chauve-souris bernoise

Consommation

Plainte contre Coop et Denner pour vente d’alcool aux ados

Suicide Assisté

Ex-patron du mythique Studio 54, un Américain a décidé de mourir en Suisse

Partenariat

Quand toutou joue les aides-soignants!

Immunités parlementaires

La justice pour l’élu PS, la lessive interne pour l’élu UDC

En images

Ignazio Cassis, un président seul au milieu du peuple

Lucerne

Sexagénaire mort au guidon de son vélo électrique

Neuchâtel

Une demande de grâce «surréaliste» soumise au Grand Conseil

Procès des bikers à Berne

Un Bandido prend 8 ans de prison, la police assure la sécurité

Chauffards

Les élus reviennent en arrière sur l’allègement des peines Via sicura

Suisse

Fourrures et foie gras: initiatives lancées pour ne plus en importer

Suisse

Le Conseil fédéral intéressé par l’organisation de la COP31

Conseil fédéral

«On s’est un peu habitué aux dépenses pendant le Covid»

Lac Léman

Opération de «sauvetage» pour aider les passagers bloqués sur la CGN

Suisse

La Confédération et les cantons pour une nouvelle exposition nationale

Pénurie de gaz

«Il vous faut constituer des réserves de fioul, dès aujourd’hui»

Zurich

Un jeune éléphant meurt emporté par un virus

Transports publics

La Confédération devra financer des bus plus écologiques

Environnement

Finance durable: la Confédération mise sur la pédagogie et la responsabilité

La Chaux-de-Fonds (NE)

Vers une nouvelle usine d’incinération estimée à 255 millions

Coût de la vie pour les expats 

Quatre métropoles suisses dans le top 5 des villes les plus chères du monde 

Argovie

Un resto suisse amende ceux qui ne finissent pas leur assiette

Vaud 

Le Procureur général quittera ses fonctions à la fin de l’année 

Coronavirus

La nouvelle vague de Covid ne fait pas craindre de surcharge hospitalière

Bâle

«Il n’y a aucune raison» de célébrer le premier Congrès sioniste

Le Préposé fédéral s’inquiète

«La sphère privée est une notion de plus en plus dévaluée»

Genève

Finalement, la présidente de l’aéroport va quitter ses fonctions

Zinal (VS)

Trois personnes décèdent dans un accident de montagne