Logo

Football - SLO: gare à la dépendance

Football

Stade Lausanne-Ouchy: gare à la dépendance

Sofyan Chader a rapporté un succès venu d’ailleurs au SLO dimanche (1-0). Attention à ne pas lui laisser toutes les clefs du jeu.

par
Florian Vaney
Publié

C’était sans doute un après-midi comme ça. Pas grand-chose ne fonctionnait pour Stade-Lausanne. Il ruminait ses errements techniques, regrettait ses absents, testait sa défense. Il n’y a pas forcément à en tirer de grandes leçons. Un match moyen de temps en temps, ça arrive. Ça ne signifie pas que le SLO a régressé, laissé partir son talent et sa jouerie à l’intersaison et doit commencer à trembler. En soi, c’est même plus sûrement le rappel que les Stadistes avaient placé la barre méchamment haut la saison dernière et qu’il leur faudra peut-être encore un peu de temps pour présenter la même stabilité avec un effectif new-look. Moins fort, meilleur? On le saura dans quelques semaines, pas avant.

Tout en gardant à l’esprit que le Stade-Lausanne de dimanche face à Vaduz ne sera pas le même que sa version plus vieille de trois semaines, deux mois ou six mois, il existe tout de même un piège dans lequel il ferait bien de ne pas poser le pied. Un piège parfaitement mis en valeur ce week-end à la Pontaise.

Les dirigeants stadistes ont déniché un talent rare cet été: Sofyan Chader. Ce n’est pas loin de constituer un petit miracle que le Français se retrouve à jouer en deuxième division suisse tant il allie des qualités précieuses. Au service de son expertise en maniement de ballon, une faim de lion, l’envie de prouver et une mentalité agréable. Ça fait beaucoup de cases cochées et ce n’est pas un hasard si le joueur offensif détenu par Clermont est en train d’illuminer la Challenge League.

Le SLO a pris la tête

Publicité

Ce qu’il s’est passé dimanche, c’est que même dans un jour moyen, le Lyonnais a fini par rapporter la victoire à lui tout seul ou presque à ses couleurs (on n’oublie pas la prestation majuscule de Justin Hammel au goal, tout aussi indispensable au résultat final). Sa frappe magique de la 91e est venue se loger dans le petit filet, alors même que Vaduz venait d’inquiéter l’arrière-garde lausannoise trois fois sur les cinq dernières minutes. Ça s’appelle un hold-up et, lorsqu’il se présente, autant ne pas cracher dessus.

Le constat final est là: un Sofyan Chader salvateur, un SLO moyen, moins inspiré qu’à l’habitude. S’aventurer sur cette voie est dangereux, évidemment, et la victoire arrachée aux Liechtensteinois n’enlève rien à cela. L’époque de la 1re ligue à Vidy paraît lointaine, tout a changé ou presque depuis cette période, à part peut-être une constante: le succès de Stade Lausanne-Ouchy est une conséquence collective, jamais individuelle. Oui, les têtes qui dépassent ont existé (Ahmed Mejri, Yanis Lahiouel, Zeki Amdouni…). Sauf qu’elles ont toujours servi à faire briller un groupe.

On imagine facilement Sofyan Chader continuer d’arpenter les pelouses de Challenge League au rythme qu’il est en train de se fixer (un but par match). Reste que l’arme secrète stadiste (au club pour une année, rien de plus) ne le restera pas longtemps et que le temps viendra où deux cerbères pourraient lui être attribués à chaque match. À ce moment-là, le SLO n’aura plus le choix: il devra être capable de proposer autre chose. Au fond, il l’a déjà fait cette saison, comme il a toujours su le faire par le passé.

Il convient juste de ne pas se satisfaire d’une victoire flatteuse. Même si celle-ci envoie le SLO tout en haut du classement.

Pour les détails du match, cliquez ici.

Qatar 2022

Les notes des Suisses vainqueurs de la Serbie

Qatar 2022

Murat Yakin: «Xhaka, Shaqiri et Rodriguez ont porté l’équipe»

Qatar 2022

La Suisse met la manière contre la Serbie et donne rendez-vous au Portugal

Football

L’état de santé de Pelé s’améliore

Qatar 2022

Kobel et Schär remplacent Sommer et Elvedi contre la Serbie

Qatar 2022

La Corée du Sud bat le Portugal et passe devant l’Uruguay

Qatar 2022

Ce qu’il faut savoir sur l’équipe de Serbie

Qatar 2022

Sommer et Elvedi malades, cela change quoi pour la Suisse?

Qatar 2022

Bosko Djurovski: «Désolé, mais on va vous battre!»

QATAR 2022

Ce que doit faire la Suisse pour ne pas pas prendre l’avion du retour 

Football

Coup de tonnerre sur la Nati: Sommer et Elvedi forfaits!

Football

Le tour des pronostics avant Serbie – Suisse

Qatar 2022

Les petites phrases marquantes du premier tour

Qatar 2022

Antonio Silva, la nouvelle pépite portugaise

Qatar 2022

Nsame: «Nous, on est obligé de battre le Brésil…»

Qatar 2022

Trois questions pour préparer Serbie – Suisse

Qatar 2022

Il y a quatre ans, l’aigle bicéphale planait au-dessus de Serbie - Suisse

Qatar 2022

La Suisse, le Brésil et le Portugal au programme de vendredi

Qatar 2022

Exploit du Japon contre l’Espagne, l’Allemagne à la trappe

Qatar 2022

La Belgique, éliminée, pleure sa génération dorée

Football

Demande de renvoi en justice pour les ex-dirigeants de la Juve

QATAR 2022

Szczesny a parié 100 francs avec Messi avant son penalty

Football

La légende Pelé hospitalisée, son entourage se veut rassurant

Qatar 2022

Face à la Suisse, la Serbie «cherchera les trous du fromage»

QATAR 2022 

Une affaire de sexe s’invite dans l’équipe de Serbie  

Qatar 2022

Podcast – «Certains ont vu rouge à ce moment-là»

Qatar 2022

Inquiétudes pour l’équipe de Suisse: Sommer et Elvedi sont malades

Qatar 2022

Allemagne, Belgique et Croatie, trois grands d’Europe en danger jeudi

Qatar 2022

La France va porter réclamation après l’annulation de son but